Au Royaume de l'Amour dans la Vérité

Accueil > Dossiers > Message pastoral > Ébauche d’une lettre pastorale de Mgr Paul-André Durocher

Ébauche d’une lettre pastorale de Mgr Paul-André Durocher

S. Exc. Mgr Paul-André Durocher

Le 8 avril 2005, Mgr Terrence Prendergast rend visite aux Fils de Marie, à Lac-Etchemin et à Québec. Il revient sur la lettre qu’il leur a adressée le 4 avril et leur remet un document de trois pages que les Fils de Marie lui attribuent et qui commente «quatre affirmations» de Marc Bosquart. Ils apprennent plus tard que ce document est tiré d’un message pastoral préparé par Mgr Paul-André Durocher, Évêque d’Alexandria-Cornwall où quelques Fils de Marie exercent leur ministère.

C’est dans la Semaine Sainte 2005 que Mgr Durocher avait préparé à l’attention de ses diocésains ce message pastoral intitulé «Les Fils de Marie et l’Armée de Marie», axé en grande partie sur quatre affirmations de Marc Bosquart, et c’est le 7 mai qu’il remettait ce message pastoral aux Fils de Marie oeuvrant à Cornwall.

Le lundi 16 mai, l’Évêque rencontrait les Fils de Marie pour leur remettre un «Engagement de fidélité à la doctrine de l’Église catholique sur certains points mis en doute par M. Marc Bosquart» qu’il leur demandait de signer dans les six jours. Voici des extraits de ce message:

Les Fils de Marie et l’Armée de Marie

Mgr Durocher dit vouloir, «par le biais de [sa] lettre pastorale, faire le point» sur la situation des Fils de Marie au sujet desquels il précise:

«Je continue à trouver les Fils de Marie chez nous fort sympathiques. Encore plus, j’ai appris à connaître leur zèle au ministère, leur amour du Christ, leur esprit de générosité, leur vie de prière intense, leur désir de collaborer avec moi au service de notre église diocésaine.»

L’Évêque explique ainsi l’action des Commissaires pontificaux imposés aux Fils de Marie:

«Mgr Terrence Prendergast, archevêque de Halifax, a remplacé Mgr Gilles Cazabon comme commissaire apostolique des Fils de Marie. Le commissaire apostolique, comme l’indique le titre, est nommé directement par le Pape pour diriger la vie d’un groupe de religieux. Quoique les Fils de Marie ne sont pas canoniquement institués comme communauté religieuse, le Saint-Siège a jugé bon de se servir de cette approche pour tenter de régler les problèmes canoniques et les ambiguïtés doctrinales qui règnent autour d’eux.»

Mgr Durocher affirme que la place des Fils de Marie à Cornwall, ainsi qu’il l’avait rappelé au début de son ministère épiscopal en ce diocèse trois ans plus tôt, «devait se faire “dans l’unité de la foi catholique”», et il poursuit: «C’est par rapport à cette unité de la foi que mes inquiétudes demeurent.» Et il cible «les problèmes [!] autour des Fils de Marie»:

«Les Fils de Marie sont associés à l’Armée de Marie, fondée par Mme Marie-Paule Giguère et inspirée par ses expériences mystiques. Il ne me revient pas de me prononcer sur l’origine de ces expériences, mais les interprétations qu’on en a faites et les théories qu’on en a extrapolées sont parfois difficilement conciliables avec le dogme catholique. Ces interprétations et théories circulent librement dans l’Armée de Marie par le moyen de leur journal “Le Royaume”. Voilà une des raisons pour lesquelles les évêques du Canada ont décrété une note doctrinale en 2001 déclarant que l’Armée de Marie ne peut pas être considérée une association catholique. (...)

«Je veux donc par la présente affirmer publiquement mon adhésion personnelle à la note doctrinale des évêques canadiens. Je voudrais aussi donner quelques exemples des ambiguïtés doctrinales qui continuent à se répandre dans l’Armée de Marie et qui peuvent menacer l’unité de la foi catholique. Ce geste, je le pose dans l’espoir de faire avancer le processus qui permettra enfin de clarifier ces enjeux et intégrer pleinement les Fils de Marie dans les structures canoniques et l’harmonie doctrinale de l’Église catholique.»

Suit le texte des trois pages remises par Mgr Prendergast aux Fils de Marie, le 8 avril (texte qui sera repris presque mot pour mot dans la lettre que Mgr Prendergast adressera à Marc Bosquart le 13 mai 2005 [numéros 1 à 4], lettre que l’on retrouve également dans cette rubrique avec la réponse de Marc).

Afin de clarifier les écrits de Marc, Mgr Durocher affirme qu’il est important «que soit entrepris au plus tôt un dialogue entre les responsables de l’Armée de Marie et des représentants de l’Église afin de clarifier ces enseignements et de les exprimer d’une façon qui soit moins ambiguë», à moins que «des représentants autorisés de l’Armée de Marie prennent la parole publiquement pour critiquer et corriger ces affirmations». Puis il invite «tous les membres du diocèse d’Alexandria-Cornwall à suivre les consignes des évêques du Canada dans leur note doctrinale:

«“Les évêques canadiens déclarent et informent tous les fidèles de l’Église catholique du pays, que l’Armée de Marie, même si celle-ci soutient le contraire, ne peut pas être considérée comme une association catholique... Les évêques du Canada invitent donc les pasteurs et les fidèles à faire preuve d’un grand discernement spirituel et à garder intacte leur foi catholique... Avec charité pastorale, nous rappelons à tous les catholiques canadiens que leur vie de foi et leur spiritualité chrétienne doivent s’appuyer sur la Parole de Dieu révélée et sur l’enseignement de l’Église catholique.”»

Et Mgr Durocher termine ainsi son message pastoral:

«Je vous invite à prier pour que les dirigeants de l’Armée de Marie s’engagent bientôt dans un processus qui permettra de clarifier ces ambiguïtés doctrinales et qui ouvriront la porte à une solution canonique quant au statut des Fils de Marie.

«Je vous invite aussi à prier pour les Fils de Marie qui oeuvrent chez nous. Que le Seigneur continue à bénir leur ministère et les garde fidèles à sa volonté en attendant que toute cette problématique se résolve dans la paix et l’unité de la foi.»

Mars 2005

 

Premier groupe des Fils de Marie,
en retraite à Spiri-Maria, du 9 au 14 janvier 2005.

Deuxième groupe, en retraite du 6 au 11 février 2005.

(Des Fils de Marie missionaires ne figurent pas sur ces photos.)

* * *